unknown

Essai Mercedes-Benz Classe C

A l'occasion du lancement de la nouvelle Mercedes-Benz Classe C en Tunisie, Le Moteur S.A, importateur officiel de la marque à l'étoile, nous a conviés à prendre le volant de la berline à succès.

La Classe C franchit une nouvelle étape décisive en termes de digitalisation et d'impression haut de gamme. L'intérieur reprend les points forts de la nouvelle Classe S tels que le concept d'affichage et de commande et en offre une interprétation sportive. Les éléments d'orientation du conducteur y contribuent pour une large part : la planche de bord avec son écran central est légèrement inclinée de 6° vers lui.

Grâce à ses modèles semi-hybrides avec technologie 48 V et alterno-démarreur intégré, ainsi qu'à ses versions hybrides rechargeables, la nouvelle Classe C est la première gamme classique de Mercedes-Benz à être entièrement électrifiée. 

Les passagers avant comme les passagers arrière profitent des dimensions extérieures en légère hausse sur la nouvelle génération de Classe C. L'espace aux coudes a pu être accru de 22 mm pour le conducteur et de 15 mm pour les passagers arrière par rapport au modèle précédent. A l'arrière, la garde au toit a augmenté de 13 mm. Grâce à un espace aux genoux en hausse de 35 mm maxi sur la deuxième rangée de sièges, les voyages sont encore plus agréables pour les passagers arrière.

Le design : pureté sensuelle en version sport et raffinée
Avec l'alliance d'un porte-à-faux court à l'avant, d'un empattement long et du porte-à-faux arrière, la nouvelle Classe C offre des proportions dynamiques avant même les premiers tours de roues. Cette volonté d'aller de l'avant est soulignée par le capot moteur et ses bossages sport. Pare-brise et cellule passagers sont plus en retrait.

Dans l'habitacle, le modèle précédent avait déjà franchi une étape décisive en matière d'impression haut de gamme. La nouvelle Classe C va encore plus loin en termes de luxe moderne : l'intérieur reprend les points forts de la nouvelle Classe S en leur ajoutant une touche sportive.

Design intérieur : touches sportives grâce au recentrage sur le conducteur
La planche de bord est divisée en deux parties supérieure et inférieure : l'une avec un profil en forme d'aile intégrant de nouvelles buses rondes et aplaties rappelant les nacelles de réacteurs d'avion et l'autre avec une généreuse surface d'inserts décoratifs. Celle-ci crée un trait d'union entre la console centrale et la planche de bord. Son orientation vers le conducteur contribue à la sportivité du véhicule : la planche de bord et l'écran central sont légèrement inclinés de 6° vers lui.

Le poste de conduite se distingue par son écran LCD haute résolution. Positionné en surplomb de la planche de bord, celui-ci semble flotter devant le profilé en forme d'aile et la surface de l'insert décoratif. L'écran conducteur se démarque ainsi des traditionnels postes de conduite avec leurs classiques instruments ronds.

Avec un nouveau format vertical, l’écran tactile offre de vrais avantages, en particulier pour la navigation. A l'instar de la planche de bord, la surface de l'écran est elle aussi légèrement inclinée vers le conducteur. L'écran central est proposé en Tunisie en format 11,9 pouces dès la finition d'entrée de gamme.

Le design particulier des sièges de la nouvelle Classe C joue sur les strates et les surfaces couvrantes, ce qui leur confère une esthétique tout en légèreté. Les appuie-têtes et leur rattachement au dossier doté d'un habillage fermé sous lequel est dissimulée la cinématique de réglage sont de conception entièrement nouvelle.

Notre modèle d'essai en finition AMG propose une planche de bord tendue de similicuir avec rebords en finition Nappa. La sélection d'inserts décoratifs propose des surfaces innovantes, comme les contreplaqués à pores ouverts dans les tons marron, ainsi qu'un contreplaqué à pores ouverts noir ponctué d'applications raffinées en aluminium véritable suivant la forme de l'insert.

Electrification systématique des quatre cylindres évolués
Grâce à l'électrification systématique et au downsizing intelligent, la nouvelle Classe C établit des références en matière d'efficience. Le programme de motorisations comprend exclusivement des organes quatre cylindres. Outre la suralimentation par turbocompresseur, le moteur  dispose aussi pour la première fois d'une assistance intelligente sur la plage de bas régime avec un alterno-démarreur intégré en tant que semi-hybride de deuxième génération.

Pour un excellent déploiement de puissance. le système comprend le réseau de bord 48 V qui permet l'utilisation de fonctions telles que le mode croisière, boost ou récupération et une nette réduction de la consommation. Le moteur démarre ainsi très vite et en tout confort si bien que la fonction Stop/Start est aussi activée de manière quasi imperceptible.

Moteur quatre cylindres essence avec ISG de deuxième génération
Le moteur essence quatre cylindres (M 254) associé à un alterno-démarreur intégré (ISG) de deuxième génération offre un gain de puissance de 15 kW et un couple additionnel de 200 Nm. La boîte de vitesses 9G-TRONIC a également été perfectionnée pour l'adaptation de l'alterno-démarreur intégré (ISG).

Le train de roulement : confort et agilité
Parmi les composants essentiels du nouveau train de roulement figurent un nouvel essieu à 4 bras à l'avant et un essieu arrière multibras suspendu à un berceau. Le nouveau train de roulement représente la base du confort de suspension, de roulement et sonore, des qualités routières synonymes d'agilité et du plaisir de conduire. 

vos commentaires donnez votre avis

Vos derniers commentaires