Alfa Romeo 4C: un concentré d'Alfa

Alfa Romeo 4C: un concentré d'Alfa

Oublions un instant les breaks mazoutés et autres petites citadines éco qui envahissent la gamme Alfa actuelle. Ouvrez plutôt les livres d’histoire automobile, aux pages relatant les années 20 aux années 60. La firme italienne y fait constamment la une, que ce soit en termes de résultats sportifs, ou de nouveautés fracassantes ! Le cœur, l’âme de chaque Alfa, réside précisément dans ce glorieux passé, peuplé de moteurs rageurs et de silhouettes étourdissantes… Après quelques années d’égarement, la firme italienne entend raviver le virus qui sommeille en chaque Alfiste.


Attention à la prononciation !

Appliquons-nous un moment : dites bien « couatro – tchi » avec un air assuré. La formule magique pour réveiller un Alfiste endormi ! Ce qui n’est pour l’instant qu’un concept, deviendra d’ici 2013 une voiture de série ! Et on attend ce moment avec impatience !


Des caractéristiques sympathiques !

La mode n’est plus aux multicylindres. L’envoûtant V6 Alfa est donc, définitivement, enterré. Alfa se concentre donc sur les 4 cylindres et animera son concept 4C avec la motorisation des Giulietta Quadrifoglio Verde, à savoir un 1.750 cm³ (une cylindrée historique) de 200 chevaux !

Mais s’il faut donc faire l’impasse sur le feulement cristallin d’un V6, Alfa promet un retour aux sources avec cette sportive aux roues arrière motrices et au moteur central arrière ! En moins de quatre mètres, et avec deux passagers tout au plus, tout est dit !

De par un emploi massif (si l’on peut dire) d’aluminium et de carbone, ce concept parvient à garder sa masse largement sous la tonne : 850 kg ! Autant dire qu’avec 200 chevaux, ça déménage : 250 km/h et 0 à 100 km/h en moins de 5 secondes !

La boîte « TCT » automatique à double embrayage, est reprise des MiTo et Giulietta. Enfin, le système « DNA » qui a fait son apparition sur la MiTo sera bien évidemment de la partie. Pour rappel, il s’agit d’une petite molette permettant d’adapter la voiture aux conditions de roulage ainsi qu’à son propre tempérament.


La ligne…

Sculpturale, ce concept reprend bien des éléments de style à la grande 8C. On ne va pas bouder notre plaisir… Pour le salon de Francfort, la 4C se met à la couleur dominante du parc automobile allemand : gris ! Et force est d’admettre que cela lui sied particulièrement bien.

vos commentaires donnez votre avis

Vos derniers commentaires