BMW M6 2012, 560 chevaux sous le capot !

BMW M6 2012
Même si elle est déjà performante, la nouvelle Série 6 pouvait paraître un peu sage pour certains. Sa variante M6 la fait rentrer dans une autre cour : celles des GT les plus sportives et véloces.

Chez BMW Motorsport, on affiche un certain penchant pour les berlines. Mais on ne néglige pas les coupés pour autant. Quelques mois après la Série 5, la Série 6 reçoit le célèbre "M" sur sa malle arrière, à l'occasion du salon de Genève. Et les points communs ne se limitent pas à cette simple lettre, puisque le long capot dissimule la même mécanique : un V8 4.4 biturbo à injection directe. Associé à une boîte double embrayage et sept rapports DKG, ce bloc développe toujours 560 ch et un couple de 680 Nm, disponible dès 1.500 tr/mn. Dès lors, les performances ne réservent guère de surprises. La vitesse de pointe reste bridée à 250 km/h, alors que le 0 à 100 km/h réclame 4,2 s, au lieu de 4,4 s pour la M5. Difficile de s'en offusquer, car cette seconde génération de BMW M6 fait jeu égal avec une Porsche 911 Carrera S. 

Comme son prédécesseur, ce coupé opte pour un toit en carbone renforcé de plastique (CFRP), qui permet d'abaisser le centre de gravité. Pour la première fois chez BMW, des freins en carbone-céramique apparaissent par ailleurs en option. Mais la cure d'allègement laisse de côté l'habitacle, toujours aussi prodigue en haute technologie. De l'affichage tête haute à la vision de nuit, de l'alerte de franchissement de ligne aux sièges ventilés, toute la panoplie des Série 6 classiques est proposée. Sauf la transmission intégrale et les roues arrière directrices : pour tenter d'atteindre un haut niveau de plaisir et d'efficacité, cette BMW M6 préfère employer un différentiel arrière actif, une direction à assistance hydraulique et des réglages de suspension pilotée spécifiques.

galerie les atouts en photo

vos commentaires donnez votre avis

Vos derniers commentaires

Top