Essai Seat Leon Cupra 280

Essai Sportif: Seat Leon Cupra 280 ! Chez Seat, la Leon est incontestablement le modèle qui symbolise le renouveau de la marque ibérique. Avec ses lignes incisives, ses angles et ses nervures, elle exprime clairement le nouveau langage stylistique qui fait le succès de la marque. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si elle se place en tête des ventes des berlines compactes en Tunisie. Proposée en versions 5 portes et 3 portes sur notre marché, la Seat Leon se décline aussi dans une version survitaminée baptisée Cupra. Seat Tunisie nous a proposé de prendre son volant à Barcelone, sur les magnifiques routes du massif montagneux de Montserrat. 

A l’instar des autres marques du groupe Volkswagen, Seat dispose de son propre département sportif. Comme les Volkswagen « R » ou les Audi « S » les modèles Seat badgés Cupra promettent des performances hors du commun. « Cupra » qui est la contraction de « Cup » et de « Racing », célébrait en 2016 ses 20 ans. L’âge de la maturité pour un label qui a fait sa première apparition sur l’Ibiza en 1996.


Design puissant tout en sobriété
Arrivés à bon port, nous découvrons notre modèle d’essai : Une Leon SC (3 portes) Cupra en blanc nacré, avec de magnifiques jantes de 19 pouces. Bonne surprise puisque ces jantes sont spécifiques à la version Cupra 280, qui comme son nom l’indique développe 280 chevaux (contre 265 chevaux pour la Cupra). 

A l’avant on retrouve de larges prises d’air et une calandre en nid d’abeille, avec des projecteurs Full LED. De profil, en plus des jantes, les étriers rouges Brembo et les rétroviseurs noirs sont aussi spécifiques à cette version Cupra 280. A l’arrière, le bouclier est souligné d’un diffuseur avec deux sorties d'échappement ovales. 

A l’intérieur, les sièges baquets bicolores en Cuir/Alcantara donnent le ton. Le volant sport à méplat est équipé de palettes pour cette version couplée à la boîte DSG, et les compteurs sont spécifiques avec un tachymètre gradué jusqu’à 300 km/h. Pour compléter l’environnement sportif, le pédalier et les seuils de portes sont en aluminium. 

Discrète mais redoutable
En démarrant son moteur, la Leon Cupra est assez discrète. En conduite normale, son 2 litres TSI s’avère très souple et relativement silencieux. Son régulateur de vitesse adaptatif permet de maintenir la vitesse choisie et une distance prédéfinie par rapport au véhicule qui précède, accélérant et freinant automatiquement dans la circulation. 

Mais c’est en choisissant le mode de conduite « Cupra » qu’on découvre ses vraies aptitudes. La réponse de l'accélérateur est plus sensible, les montées en régime sont détonantes, les rapports s’enchainent plus rapidement et la sonorité de l’échappement devient plus rauque, avec l’ouverture des clapets. Le couple maximal de 350 Nm dès 1.700 tr/min donne des accélérations plus brutales, et le 0 à 100 km/h est expédié en seulement 5,7 secondes ! 

Le bloc bénéficie de pistons alu modifiés et de bielles plus rigides fonctionnant sur de nouveaux paliers, alors que la culasse, conçue dans un nouvel alliage aluminium-silicone, plus léger, offre une robustesse et une résistance thermique élevées. Le Turbo a lui été développé pour des températures d’échappement allant jusqu’à 1 000 degrés. A une pression de charge maximale de 1.1 bar, il comprime 900 kilos, soit 765 000 litres d’air par heure. Un échangeur air-air abaisse la température de l’air comprimé, augmentant ainsi la masse disponible pour la combustion, et donc la teneur en oxygène.  

Un châssis précis et dynamique
Equipée d’une direction progressive, la Leon Cupra est plus agile, même sur les routes sinueuses de Montserrat. Son système de gestion de l’ESP permet un style de conduite très sportif, avec la possibilité de déconnecter totalement ses fonctionnalités. Le nouveau différentiel autobloquant XDS améliore aussi sa traction et son maniement dans les courbes. Le système utilise un ensemble multi-disques qui est déclenché hydrauliquement et contrôlé électroniquement. Dans les cas extrêmes, 100% de la puissance est envoyé à une seule roue. Le différentiel est intégré dans tous les systèmes de gestion tels que l'ESP et l'EDS. Il n'améliore pas seulement la traction, mais élimine également l'effet de couple. 

Bien conçue et performante, la Seat Leon Cupra 280 nous a séduits. Racée et dynamique, elle offre un comportement efficace, mais garde un côté joueur parfaitement en phase avec la philosophie Cupra. Même si elle ne bénéficie pas d’une transmission intégrale, elle compense cela par un gain en poids, et un train avant directif et précis. Cerise sur le gâteau, la Leon Cupra 280 a battu le record détenu par la Mégane RS Trophy sur le circuit mythique Nürburgring.

galerie les atouts en photo

vos commentaires donnez votre avis

Vos derniers commentaires

Top