Essai BMW M5 et Mini JCW sur le Nurburgring

Ben Jemâa Motors et BMW Group, nous ont conviés au début du mois de Juin en Allemagne, sur le fameux circuit du Nurburgring, pour vivre une expérience hors du commun, au volant de la dernière BMW M5 et de la Mini John Cooper Works ! Un séjour inoubliable, durant lequel on a pu conduire à des vitesses invraisemblables, grâce à l’assistance des pilotes instructeurs.

"L’enfer vert"
La réputation du Nurburgring n’est plus à faire, la majorité des constructeurs peaufinent les réglages de leurs prototypes sur la boucle Nord du circuit, qui fait près de 20 km, et qui en fait le circuit le plus long au monde, mais aussi le plus dangereux. Avec une différence d’altitude de 300 mètres entre les différentes portions de la piste, de longues pentes, et parfois des virages aveugles, l’erreur de pilotage est très vite arrivée.

Jackie Stewart, ancien pilote de Formule 1 et triple champion du monde de la discipline, entre 1965 et 1973, avait l’habitude de dire : "Si un pilote vous dit qu'il n'a pas peur sur le Ring, il existe deux possibilités : soit il ment, soit il ne va pas assez vite pour comprendre ce qu'est le Ring."

BMW M5 G30
La nouvelle BMW M5 amène BMW M vers de nouveaux territoires, grâce à l’adoption de la transmission intégrale. Ce changement de cap permet à la M5 d’explorer de nouvelles dimensions dynamiques, tout en offrant une meilleure commodité dans toutes les conditions de conduite. Cette nouvelle voiture perpétue la tradition d’un concept, celui de la berline professionnelle de luxe à quatre portes et à l’esprit sportif, découvert en 1984 avec la première BMW M5. Le nouveau dispositif M xDrive développé par BMW M GmbH fonctionne avec une boîte de transfert centrale dotée d’un embrayage multidisque et distribue la traction de manière entièrement variable entre les essieux avant et arrière. Un autre ingrédient de l'extraordinaire traction du véhicule dans toutes les conditions routières et météorologiques est le différentiel M actif situé au niveau de l’essieu arrière, qui fonctionne également de manière entièrement variable et dispose d’un effet de verrouillage entre 0 et 100 %.

Le caractère du système M xDrive peut être ajusté, avec cinq configurations différentes s’appuyant sur les combinaisons des modes DSC (DSC activé, MDM, DSC désactivé) et des modes M xDrive (transmission intégrale 4WD, transmission intégrale sport 4WD Sport, traction à deux roues motrices 2WD). Le réglage basique avec DSC (contrôle dynamique de stabilité) activé et transmission intégrale (4WD) permet un léger patinage des roues arrière lors de l’accélération en sortie de virage, contribuant ainsi à l’agilité sportive de la nouvelle BMW M5. En mode M Dynamic (MDM, transmission intégrale sport 4WD Sport), le système M xDrive offre des dérapages facilement contrôlés. Les trois modes du M xDrive avec le DSC désactivé ont été conçus pour satisfaire l’appétit des conducteurs enthousiastes et s’appliquent principalement sur circuit. Le conducteur peut choisir trois configurations dont la traction arrière pure (2WD). Ce mode permet au conducteur de choisir son propre angle de dérapage et offre aux connaisseurs une dynamique de conduite dans sa forme la plus pure.

L’amplitude de puissance de la nouvelle BMW M5 est assurée par un moteur V8 bi-turbo de 4,4 litres équipé de la technologie M TwinPower Turbo. Les ingénieurs M ont apporté des révisions importantes au moteur du précédent modèle. Par exemple, les nouveaux turbocompresseurs, le refroidissement d’air à admission indirecte ultra efficace et la pression supérieure de l’injection de carburant permettent d’augmenter la puissance et, surtout, le couple. Le moteur produit 600 ch à 5600 – 6700 t/min, tandis qu’un couple monumental de 750 Nm est mis à la disposition du conducteur à partir d’un bas régime à 1800 t/min jusqu’à 5600 t/min. Une pompe à huile entièrement variable à vitesse contrôlée assure la distribution de l’huile lorsque la BMW M5 le requiert, même sur circuit. Les performances incroyables du véhicule parlent d’elles-mêmes. De 0 à 100 km/h en seulement 3,4 secondes, de 0 à 200 km/h en 11,1 secondes. La vitesse de pointe est limitée par électronique à 250 km/h, mais le pack M Driver en option permet d’atteindre 305 km/h.

La nouvelle BMW M5 canalise toute cette puissance via une boîte de vitesses M Steptronic à huit rapports, spécialement réglée et dotée du système Drivelogic. Le mode D offre tout le confort et la commodité des changements de vitesse entièrement automatiques et permet également de basculer en mode manuel séquentiel. Pour ce faire, il suffit d’utiliser soit le levier sélecteur compact de la console centrale, soit les palettes de sélection au volant. Le système Drivelogic permet au conducteur d’ajuster les caractéristiques de transmission selon ses préférences. Sur piste, la boîte de vitesse M Steptronic à huit rapports permet des changements de vitesse rapides comme l’éclair, contribuant à l’agilité exceptionnelle et au flair dynamique de la BMW M5.

La suspension de la nouvelle BMW M5 est également conçue pour offrir à la fois une traction maximale au quotidien et une performance dynamique ultime sur la piste. Tout comme le moteur, la boîte de vitesses et le système M xDrive, la suspension a été réglée par des experts et des pilotes de course sur les circuits d’essai les plus exigeants au monde, dont la Nordschleife du Nürburgring. Des éléments de raidissement sophistiqués dans les structures avant et arrière garantissent l’extrême rigidité de la caisse, offrant ainsi un retour de sensations instantané, sur la route ou la piste. On pourra également choisir entre les modes Confort, Sport et Sport Plus pour le système de contrôle d’amortissement variable (VDC), aux réglages M spéciaux, et la direction M Servotronic. Les caractéristiques du moteur peuvent également être configurées selon les goûts de chacun via les modes Efficient , Sport et Sport Plus. Les deux boutons M1 et M2 du volant M en cuir peuvent être utilisés pour stocker jusqu’à deux réglages combinant les préférences du conducteur en matière de moteur, de boîte de vitesses, de suspension, de modes M xDrive, du mode DSC et du Head-Up Display. Le conducteur peut ainsi activer son réglage préféré en appuyant sur le bouton dédié.

La carrosserie de la nouvelle BMW M5 a été revue par rapport à la série BMW 5, s’adaptant à son caractère dynamique. Les ingénieurs M ont développé des panneaux avant latéraux et une garniture de pare-chocs avant plus larges pour inclure des ouvertures d’air dédiées aux systèmes de refroidissement et de freinage. Le diffuseur arrière est également nouveau. Les quatre tuyaux du système d’échappement sont un indicateur visuel de la puissance générée par la BMW M5 et offrent une sonorité sportive à la conduite, grâce au système de contrôle des clapets. Le conducteur peut ajuster le son du moteur à l’aide d’un bouton. Le capot, au design M spécifique, est conçu en aluminium et arbore des lignes sculpturales attrayantes. Celles-ci se prolongent sur le toit ultra léger en plastique renforcé par des fibres de carbone (PRFC), disponible de série sur la nouvelle M5. La diminution du poids obtenue par l’apport du toit en PRFC et d’autres composants, comme le système d'échappement, assure la légèreté supérieure de la nouvelle BMW M5 équipée de la transmission intégrale M xDrive par rapport au modèle précédent.

La nouvelle BMW M5 embarque de série des freins M composites, plus légers que les éléments gris traditionnels en fonte et contribuant également à la légèreté du véhicule. Avec des étriers bleus fixes à six pistons à l’avant et des étriers flottants à un piston à l’arrière, ainsi que des disques de frein perforés et ventilés intérieurement, les freins M composites contrôlent parfaitement la puissance et la vitesse dynamiques de la voiture. Les freins M en carbone-céramique en option, identifiables grâce aux étriers dorés et retirant encore 23 kg au poids total de la M5, supportent encore plus de puissance. La nouvelle BMW M5 est équipée de série avec des jantes de 19 pouces en alliage léger  L’équipement de série de la nouvelle BMW M5 inclut également des sièges M en cuir Merino à réglage électrique. La liste d’options comprend les nouveaux sièges M multifonctions proposés sur nos modèles d’essai, qui se démarquent avec leur construction de type baquet et un soutien latéral renforcé. 

Mini JCW
La nouvelle MINI John Cooper Works doit sa position exceptionnelle au moteur le plus puissant qui ait jamais animé un modèle de série de la marque, une technique de liaisons au sol affinée grâce au savoir-faire issu de la compétition et des éléments de design spécifiques du modèle qui optimisent non seulement ses propriétés aérodynamiques mais soulignent tout autant sa prestance exclusive. Avec son tempérament irrésistible, elle dépasse de loin les variantes les plus sportives de la nouvelle MINI. Elle procure une joie extrême à son au volant avec le moteur le plus puissant ayant jamais animé un modèle de série de la marque, un quatre cylindres de 2,0 litres TwinPower Turbo, dont la puissance a été augmentée à 231 ch. La sonorité a également été améliorée grâce aux pistons, au turbocompresseur et au système d’échappement de conception spécifique. Avec un couple maximal de 320 Nm, et une boîte Sport Steptronic à six rapports sur nos modèles d’essai, elle parcourt le 0 à 100 km/h en 6,1 secondes.

Ses liaisons au sol ont également été accordés avec précision à la puissance et aux caractéristiques de performance du moteur, en plus de l’adoption d’un nouveau système de freinage Brembo, de jantes John Cooper Works Race Spoke exclusives. La direction à assistance électromécanique avec Servotronic, et un contrôle dynamique de la stabilité (DSC) y compris DTC (contrôle de motricité dynamique), Electronic Differential Lock Control (EDLC) garantissent la sécurité de conduite, sans pour autant brider son caractère joueur et typé kart.

Le design extérieur a été optimisé, avec des jupes avant spécifiques au modèle avec grandes prises d’air qui occupent la place réservée aux phares antibrouillard sur la MINI 3 portes, des bas de caisse et des boucliers arrière revisités, et un aileron au look John Cooper Works.

A l’intérieur on retrouve les sièges sport John Cooper Works exclusifs avec sellerie Dinamica/tissu et appuie-tête intégrés, des seuils de portes John Cooper Works, un volant John Cooper Works avec touches multifonction et palettes, des unités d’affichage du poste de conduite et un cerclage de l’instrument central avec un look spécifique au modèle, des pédales et repose-pieds en acier inoxydable, et un ciel de pavillon anthracite.

Cette nouvelle mouture bénéficie aussi d’une structure de carrosserie optimisée au niveau du poids et de la protection contre les collisions, d’équipement de sécurité de série avec airbags frontaux et latéraux ainsi qu’airbags rideaux latéraux, ceintures de sécurité automatiques à trois points sur tous les sièges, avec prétensionneurs de sangles et limiteurs d’effort des sangles à l’avant, fixations ISOFIX pour sièges enfants sur les places arrière ainsi qu’en option sur le siège passager avant, indicateur de dégonflage des pneus ainsi que capot moteur en partie actif pour optimiser la protection des piétons.

Il est également possible d’accentuer le caractère exclusif de la nouvelle MINI John Cooper Works par des options spécifiques au modèle et des accessoires John Cooper Works, comme l’affichage tête haute avec messages exclusifs, les toits et coques de rétroviseurs de couleur Chili Red, des jantes en alliage léger John Cooper Works 18 pouces, des bandes de capot John Cooper Works ainsi que composants extérieurs et intérieurs se complétant dans une harmonie parfaite dans la ligne de design John Cooper Works Pro disponible dans la gamme d’accessoires d’origine MINI.

galerie les atouts en photo

vos commentaires donnez votre avis

Vos derniers commentaires

Top