unknown

BYD fait rougir Tesla

BYD fait rougir Tesla

Après trois ans en tant que constructeur le plus populaire de voitures à batterie au monde, Tesla a été contraint ces derniers jours de rendre cette couronne à l'une des marques les moins connues mais les plus redoutées de l'industrie : la chinoise BYD, présente en Tunisie depuis presque un an à travers Helios Cars dont le showroom se situe à Bir El Kasaa.

Les chiffres des ventes semestrielles publiés mardi ont montré que BYD – abréviation de «Build Your Dreams» – a livré 641 000 voitures en six mois, 300% de plus que l'année précédente et devant les 564 000 de Tesla. Il est vrai que ces véhicules incluent les véhicules hybrides , mais BYD est avant tout un fournisseur de la meilleure solution de batterie sur le marché, incluant TESLA comme client !

Avec un niveau très élevé d'intégration, BYD possède ses propres divisions de batteries et de stockage d'énergie et une unité de production de semi-conducteurs. Les spécialistes du secteur reconnaissent que ce n'est qu'une question de temps pour que le constructeur de Shenzhen ne devienne le premier constructeur automobile toute catégories confondues.

Contrairement à de nombreux autres constructeurs chinois, BYD n'appartient pas à l'État. Elle est cotée à Hong Kong et compte également d'importants bailleurs de fonds privés, dont Berkshire Hathaway de Warren Buffett, qui a acheté une participation en 2008 et détient désormais environ 8% de la société.

À l'instar d'autres constructeurs de la région, dont le sud-coréen Hyundai, le groupe a d'abord développé son activité en "reverse engineering" de voitures de marques établies, avant de développer ses propres modèles. Les ventes de BYD sont fortement concentrées sur son marché domestique, mais le constructeur a des ambitions internationales importantes.

Communiqué de Presse

vos commentaires donnez votre avis