La Chambre syndicale des concessionnaires et constructeurs automobiles s'excuse auprès des consommateurs

La Chambre syndicale des concessionnaires et constructeurs automobiles s'excuse auprès des consommateurs

La Chambre syndicale des concessionnaires et constructeurs automobiles s'excuse auprès des consommateurs de n'avoir pas pu protéger leur pouvoir d'achat contre les dispositions et les mesures fiscales prises à l'encontre du secteur.

La chambre regrette que durant ces dernières années les différents gouvernements qui se sont succédés ainsi que les enjeux politiques au sein des différentes institutions tunisiennes entravent l'accès à la mobilité aux citoyens Tunisiens, les privant de moyens de transports à des prix abordables.

1. + 25% de taxes de consommation qui sont répercutés directement sur le prix des voitures (loi de finances 2018).

2. + 10% d'impôts additionnels sur les sociétés les privant de réaliser de nouveaux investissements et emplois (Nouvelle disposition loi de finances 2019).

3. - 20% sur le programme général d'importation sur l'année 2018 (dans un marché légalement libre), les privant ainsi de leurs droits au choix et à la disponibilité des véhicules.

La chambre syndicale, tout en étant consciente de ses devoirs, est également consciente de ses droits et demeure attachée à les défendre et à défendre le pouvoir d'achat des consommateurs, le cas échéant devant les instances appropriées.

Communiqué de Presse

vos commentaires donnez votre avis

Vos derniers commentaires