unknown

MyLand, Interview exclusive de Karim Jabbari

Interview exclusive de Karim Jabbari À l\'occasion du lancement récent de la plate-forme de communication créative MYLAND (Ardhi en arabe), Land Rover s\'affaire actuellement à élaborer une série d\'entretiens mettant en vedette des personnalités de la région MENA, dont les réalisations et les ambitions s\'inspirent de leur terre, et dont les efforts leur ont permis véritablement de se surpasser dans la réalisation de leur ambitions. Les personnes ainsi sélectionnées incarnent parfaitement le tempérament unique du paysage Moyen-oriental, telle la réussite dans un environnement difficile et l\'esprit d\'entreprise et d\'aventure. 

Karim Jabbari figure parmi les participants à la campagne Land Rover. Sélectionné en guise de reconnaissance de son talent affirmé dans les deux types les plus anciens de calligraphie arabe : le Classique Kufi et la calligraphie Maghrebi, Jabbari s\'attache inlassablement à faire reconnaitre le potentiel d\'interprétation de la calligraphie de lumière sur la scène artistique d\'aujourd\'hui. S\'inspirant des anciens textes arabes, Jabbari collabore étroitement avec Land Rover pour démontrer l\'influence de notre culture et de notre patrimoine sur notre paysage et sur notre aire geographique propre, donnant lieu à une série d\'installations de calligraphie de lumière sur mesure par le calligraphe de renommée internationale dans le cadre de la campagne MYLAND de Land Rover. L\'installation réaffirme la vision de Jabbari visant à adopter une approche contemporaine à la forme ancienne d\'expression calligraphique, pour laquelle il a mis au point une typographie abstraite utilisant différents motifs, formes et couleurs. Interview :

1. Comment définiriez-vous votre art? D’où vous vient cette passion pour la calligraphie? 
J\'ai commencé par être artiste calligraphe, et aujourd\'hui je suis actif dans les domaines de la calligraphie moderne et des arts de la rue. J\'avais 12 ans lorsque j\'ai commencé à m\'adonner à la Calligraphie; ce fut une période particulièrement stimulante de ma vie. Mon père a passé 13 ans de sa vie en tant que prisonnier politique... Ce fut une période extrêmement dure pour ma famille. Enfant, j\'ai été confronté à une solitude terrible; mais la pratique de la Calligrahie m\'a beaucoup aidé à surmonter ces défis. L\'impact de la passion de la Calligrahie sur mon enfance a été énorme. Elle était mon meilleur ami, et par moments lorsque mon père me manquait je prenais mon carnet de croquis pour échapper à la dure réalité que je trouvais très difficile à gérer. A 20 ans, j\'ai quitté la Tunisie pour le Canada. Et c\'est là où j\'ai réalisé que la Calligraphie me permettait de me replonger dans mes racines. Aussi, je sentais que j\'avais un devoir envers elle, et que je devais par conséquent la hisser à un niveau supérieur en l\'agrémentant de quelques éléments urbain comme les Graffiti, la Calligraphie Lumineuse, la Calligraphie de vêtements,…etc. 

2. Parlez-nous de votre projet. Qu’est-ce qui a motivé votre recherche artistique autour du secteur automobile? Quelles ont été vos influences? 
J\'ai toujours cherché à appliquer de nouveaux éléments à la Calligraphie Arabe, pour l\'urbaniser et la développer davantage de sorte à ce que cet Art puisse attirer l\'intérêt d\'un auditoire plus grand La peinture de lumière est une ancienne technique qui été utilisée par plusieurs artistes pour créer des oeuvres abstraites. J\'étais impressionné par cette technique et j\'ai décidé de la mettre au service de la Calligrahie Arabe en utilisant une seule couleur, laissant le soin aux caractères de parler pour eux-mêmes. Ceci n\'a apparemment pas manqué d\'attirer l\'attention de Land Rover MENA, qui m\'a invité à contribuer à son aventure MYLAND réussie. 

3. Comment vous est venue l’idée de relever ce challenge d’allier l’art au monde de l’automobile? 
Le projet avait déjà fait l\'objet de pourparlers pendant plusieurs semaines et il semble que Land Rover tenait à inclure la touche de Karim Jabbari dans sa campagne. Land Rover m\'a donné la liberté d\'exprimer ma perception de la marque, et ainsi rehausser les liens communs entre l\'Art de la Calligrahie Ancienne et une marque automobile pure sang qui a, des décennies durant, prouvé qu\'elle ne cesse de s\'améliorer… tout comme la Calligrahie. 

4. En quoi Jaguar Land Rover a-t-il servi de fil directeur dans la conception de vos oeuvres?Comme je l\'ai déjà dit, c\'est une affaire de feeling. J\'étais en train de travailler sur le projet à Dubaï avec une équipe de créatifs formidables. Nous étions en train de conduire la Land Rover LR4 en plein désert et partout en ville, et chaque fois que je quittais l\'habitacle de cette voiture j\'avais une inspiration et un feeling qui m\'aidait à maîtriser tous les coups de pinceau et chaque mouvement de lumière. 

5. Que vous inspire la marque Jaguar Land Rover? 
Chaque oeuvre est portée par une énergie différente, un esprit différent qui la rend unique en son genre. Vous pouvez regarder la Calligraphie de Lumière MYLAND dans le Désert plusieurs fois et à chaque fois c\'est un déluge de sensations différentes que vous ressentez. C\'est justement la même chose qui se produit chaque fois que vous êtes au volant d\'une Land Rover. 


6. Quelle est l’importance d’une telle collaboration?
De telles collaborations sont très importantes pour moi parce qu\'elles incarnent la reconnaissance d\'un travail dur, certes ayant donné lieu à un statut artistique mais aussi marqué par un parcours jalonné de moments difficiles et douloureux. Mon partenariat avec Land Rover MENA est une autre preuve que mon Art atteint de nouvelles limites de la créativité et ceci me donne, il va sans dire, l\'énergie nécessaire pour aller de l\'avant. 

7. Explosion de couleurs, magie des lettres, chimères des mots … A travers vos œuvres, vous avez libéré la calligraphie classique pour explorer essentiellement l’esthétique. Est-ce intentionnel? Avez-vous été jugé par les puristes conservateurs de la calligraphie classique? 
L\'un de mes objectifs est de raccourcir la distance entre la Calligrahie Arabe, à travers plusieurs techniques urbaines et ceux d\'entre nous qui ont la curiosité d\'en savoir plus sur notre histoire. J\'ai de très bons rapports avec les Calligraphes traditionnels; je peux dire que chacun de nous travaille de sa propre perspective pour raviver cet Art Ancien, qui vit dans chacun d\'entre nous. 

8. Pensez-vous qu’il y ait une corrélation entre l’intérêt pour l’art et le degré de développement des pays? Qu’en est-il de la Tunisie? 
Ils sont indéniablement interdépendants. Nous pouvons en effet utiliser l\'art pour rehausser notre niveau de pensée, notre vision de la société et notre vision de l\'avenir. En parlant de la Tunisie, il n\'existe pas un mode de pensée si negatif parmi la majorité des Tunisiens. Je crois en la pensée positive, je vise toujours très haut, et donc je suis sans cesse en quête de nouveaux champs d\'application de mon art. L\'un de mes objectifs est de contribuer à l\'éclosion des changements à travers l\'art et de permettre aux talents locaux dans mon pays de trouver les moyens pour s\'exprimer à travers plusieurs plateformes artistiques comme le ‘Streets Urban Festival’, l\'événement que j\'avais lancé à Kasserine en décembre 2013. 

9. Comment voyez-vous l’avenir du marché de l’art en Tunisie? 
L\'art en Tunisie doit être démocratisé; c\'est d\'ailleurs la seule manière de donner des chances égales à tous les esprits créatifs dans le pays pour leur permettre de jeter les bases d\'un avenir prometteur pour la scène artistique. Je viens tout juste de commencer à travailler sur un projet artistique appelé ‘The Lonely Child/L\'Enfant Solitaire’, et la Tunisie en sera le point de départ. Je veux que ce projet soit la voix des enfants sans-voix et des enfants qui souffrent dans le silence.

vos commentaires donnez votre avis

Vos derniers commentaires