Affaire des Polo Taxi, Ennakl assurera la prise en charge

Ennakl s’engage à prendre en charge les réparations des taxis Polo 7
Une conférence de presse conjointe entre la Chambre syndicale nationale des taxis individuels et la société Ennakl Automobiles a été organisée aujourd’hui à 10 heures au siège de l’UTICA, en vue d’apporter des éclaircissements concernant la problématique des moteurs des Volkswagen Polo 7 en version Taxi. 
 
Mr Moez Sellami, président de la chambre syndicale nationale des chauffeurs de taxi, organisme relavant de l’UTICA, a notamment précisé que les défauts techniques concernant quelque 1750 véhicules Polo 7 Taxi commercialisés entre 2010 et 2013 par la société Ennakl Automobiles. 
 
Mr Ibrahim Debbache, PDG de la société Ennakl Automobiles, a indiqué pour sa part que la société Ennakl Automobiles a admis l’existence d’un défaut technique au niveau du système des injecteurs du moteur, et manifesté l’intérêt du concessionnaire de réparer les dommages pour tous ses clients. Des changements gratuits des pièces de rechange et, « s’il le faut un remplacement total du moteur », sont ainsi des mesures prévus par la société, même hors période de garantie, mais « à condition que les propriétaires des taxis se présentent avec les moteurs originaux de leurs voitures ». 

 
Le concessionnaire a également proposé de verser un dédommagement journalier aux chauffeurs de Taxi, durant la période de réparation de leur véhicule. Un montant de 60 DT par jour a d’ailleurs été fixé par la chambre syndicale, que le concessionnaire s’est engagé à reverser. Mr Debache a également indiqué que 12 experts internationaux du groupe Volkswagen ont fait le déplacement la semaine dernière à Tunis, afin d’investiguer les raisons de cette panne.  
 
Mr Zied Kamoun, directeur technique chez Ennakl Automobiles, a précisé que des échantillons des pièces défectueuses, y compris les injecteurs et les pompes à gasoil ont été acheminés en Allemagne pour y être analysés. Selon le rapport préliminaire d’expertise, La panne qui concerne ces véhicules serait liée à une usure prématurée des injecteurs provoquée par la présence de silice (fines particules de sable) dans le réservoir et le circuit d’admission. Parmi les mesures préventives qui ont été prises, le concessionnaire a décidé de ramener la périodicité de changement du filtre à gazoil de 30.000 à 15.000 Km.
 

vos commentaires donnez votre avis

Vos derniers commentaires